La seconde réalisation de l’actrice Olivia Wilde était très attendue au Festival du cinéma américain de Deauville. Projeté en clôture dans la section “Premières”, le long-métrage avait déjà beaucoup fait parler de lui : du le début du projet avec le départ de Shia LaBoeuf du casting, jusqu’à la projectio du film en avant-première à la Mostra de Venise, lors de laquelle des rumeurs de mésententes entre l’actrice Florence Pugh et Olivia Wilde ont fait le buzz.

Revenons-en à l’essentiel : le film ! Dans l’Amérique des années 50, une communauté isolée vit dans le désert californien, au coeur d’une cité parfaite, du moins en apparence. Lorsque l’une des épouses disparaît brutalement et tragiquement, Alice (Florence Pugh) se met à douter. Son fondateur (interprété par Chris Pine) est également l’employeur de tous les maris de la communauté (parmi lesquels Harry Styles), tandis que les femmes se consacrent à leur vie de famille et à leur intérieur.

Une succession de belles images, des femmes perturbées qui font de la danse classique, quelques pas de danse de Harry Styles repris en boucle… Le film divise la critique, et j’étais également plutôt agacée à la sortie de la projection. Après l’avoir laissé décanter, je réalise que la clef avec film est de ne pas s’attacher à l’intrigue ni à certains éléments grossiers, mais de le voir comme une oeuvre hommage à des coups de cœur esthétiques de la réalisatrice. Si les références à Black Swan sont les plus évidentes, l’atmosphère oppressante et inquiétante ont été inspirées du grand classique Vertigo, mais aussi de Rosemary’s Baby.

Matthew Libatique, directeur de la photographie, s’est appuyé avec Katie Byron, chef-décoratrice, sur le travail de Sim Aarons, connu pour ses photos de la jet-set des années 1950 à 70. Si les décors les plus frappants semblent conçus de toutes pièces, détrompez-vous, ces lieux existent réellement : les Canyon View Estates sont l’impasse où vivent les protagonistes, la Volcano House (sorte de vaisseau spatial au sommet d’une colline est le QG du mystérieux Projet Victory, et le Cicada Restaurant and Lounge et le restaurant Doll House de Palm Springs correspond au night-club.

Tout ce travail esthétique ne tiendrait pas sans le jeu sans faille des acteurs principaux, à commencer par Florence Pugh qui porte littéralement le film en semblant si convaincue par l’intrigue que l’on finirait presque par l’être également. A ses côtés Olivia Wilde, Harry Styles et Chris Pine sont tout aussi investis et juste dans leur interprétation.

21 septembre 2022 – 2h03