Les femmes commencent à être nombreuses dans l’espace. Après Sandra Bullock dans Gravity et Eva Green plus récemment dans Proxima, c’est au tour d’Hilary Swank d’explorer cette zone à l’occasion de la première expédition sur Mars, dans une série Netflix.

Plus qu’aux prouesses technologiques, la série s’intéresse surtout à la psychologie des personnages. Celle de l’héroïne Emma Green interprétée par l’oscarisée Hilary Swank, crédible en commandant de bord mais qui doit gérer sa son sentiment de culpabilité de laisser derrière elle sa fille adolescente, interprétée par Talitha Bateman, et son mari victime d’une attaque, Josh Charles (vu dans The Good Wife).

Si le film Proxima d’Alice Winocour était majoritairement axé sur le cheminement des personnages avant le départ, Away se déroule en grande majorité dans l’espace. Et les autres personnages qui entourent le commandant ont également tous leurs faiblesses et leurs secrets, dévoilés au fil des épisodes qui font chacun le focus sur l’un d’entre eux : un vétéran russe (Mark Ivanir) qui doute des compétences du commandant, une scientifique chinoise (Vivian Wu), un pilote indien (Ray Panthaki) et un jeune plein de foi (Ato Essandoh, vu en policier dans Elementary). Si l’aspect psychologique fait la richesse de la série, certains épisodes souffrent de grandes longueurs, qui donneraient parfois envie de passer à l’épisode suivant.

Néanmoins l’interprétation de tous les acteurs, excellant chacun dans leur rôle, ainsi que la réussite des effets spéciaux méritent de s’intéresser à cette série. Malheureusement si elle était prévu par ses créateurs Andrew Hinderaker (“Penny Dreadful”) et Jason Katims (“Friday Night Lives”) pour durer, elle ne connaitra pas de saison 2, qui devait se dérouler sur Mars. La série, numéro un du top Netlfix plusieurs jours de suite, a été annulée, probablement à cause du budget.

The Homesman

The Homesman

 

A l’origine un ouvrage de Glendon Swarthout, The Homesman a été adapté et réalisé par Tommy Lee Jones. Après le très cynique Trois Enterrements, il réalise ici un film qui est en quelque sorte un western au féminin, en sélection officielle lors du 67ème Festival de Cannes.

On suit le voyage de Mary Bee Cuddy (Hilary Swank), pionnière indépendante qui se dévoue pour conduire trois femmes devenues folles jusque dans l’Iowa. Sur la route, elle fera la rencontre de George Briggs (Tommy Lee Jones), vagabond désagréable, auquel elle sauve la vie. Ils feront dès lors une partie de la route ensemble…

Un film superbe dans lequel Tommy Lee Jones a su alterner drame et comédie poru aboutir à une fresque très poétique.