Chaque année l’organisation du Festival du cinéma américain de Deauville permet aux festivaliers de découvrir en un week-end tous les films présentés en compétition durant les 7 jours précédents. Et depuis quelques années je vous propose une suggestion de programme pour ce dernier week-end, en prenant en compte les genres de films ainsi que ceux susceptibles d’être récompensés lors de la cérémonie du palmarès qui se tiendra samedi 11 septembre au CID de Deauville.

Ainsi tandis qu’au CID auront lieu ce samedi les projections uniques et en première de Guermantes, le nouveau film de Christophe Honoré en la présence du réalisateur et de l’équipe du film, suivi en début d’après-midi de la projection du Prix d’Ornano-Valenti Les Magnétiques, le cinéma du Casino Barrière Deauville proposera en première à 11h The Beta Test en présence du réalisateur Jim Cummings qui avait obtenu, Grand Prix du Festival de Deauville en 2018.

le réalisateur Jim Cummings reçoit en 2018 au Festival de Deauville le Grand Prix, des mains de la présidente du Jury Sandrine Kiberlain.

Vous pourrez également découvrir en première Julie (en 12 chapitres) au Cinéma Morny. Son interprète principale Renate Reinsve a été récompensée du prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes 2021. Les choses humaines de Yvan Attal, film de clôture du Festival, sera également projeté le soir au cinéma du Casino.

L’autre moment phare de la journée et du Festival sera la rencontre/conversation proposée avec l’acteur Michael Shannon déjà venu plusieurs fois au Festival. Vous pouvez ici consulter mon article à ce sujet. Cet événement aura lieu à 16h au CID et sera retransmise par le Festival.

Côté compétition, je vous recommande les films suivants :

Samedi 10 septembre à 11h au Cinéma Morny : Red Rocket, présenté en compétition à Cannes, nouveau long métrage du réalisateur Sean Baker connu pour The Florida Project et récompensé à Deauville pour Tangerine. L’interprétation de Simon Rex y est bluffante. A 14h au Cinéma du Casino place à John and the Hole, excellent premier film qui pourrait bien être primé, un Maman, j’ai raté l’avion version cinéma indépendant, une fable étonnante d’un réalisateur à suivre. A 22h au Casino sera projeté Pig, étonnante comédie dramatique avec Nicolas Cage surprenant dans ce rôle à contremploi. Vous pouvez aussi opter pour Pleasure à 22h30 au Morny, film interdit aux moins de 18 ans, qui faisait partie de la sélection Cannes 2020.

Dimanche 11 septembre au Morny vous pourrez atterrir en douceur avec We are living things, un ovni moitié romance moitié science fiction plutôt réussi. A 16h il vous faudra hélas choisir entre Down with the King, drame avec Freddie Gibbs dans le rôle d’un rappeur en pleine crise existentielle qui trouvera son bonheur à la campagne -rôle et touchant avec une belle esthétique- ou Potato dreams of America, qui sera probablement primé. Un film autobiographique vitaminé et déjanté.

Le dimanche le Festival projette également les trois films primés la veille : le Prix Fondation Louis de la Révélation 2021 à 11h30 au Morny, et en soirée : le Grand Prix au Morny également et le prix du Public de la Ville de Deauville au Casino (entrée libre).

Le jeune public ne sera pas en reste avec la projection au CID dimanche à 11h30 en première de Oups ! J’ai encore raté l’arche.