le Groupe Justice en 2013 au Festival du cinéma américain de Deauville

La sortie du nouvel album de Justin Bieber intitulé “Justice” a crée des remous en France. En effet, quand Justin Bieber a révélé la pochette de son nouvel album, le groupe électro français Justice a aussitôt décelé une certaine ressemblance entre leur logo et la typographie de l’album éponyme du chanteur. C’est surtout sur la lettre “T” du mot, lettre transformée en croix, que leurs regards se sont concentrés. Une marque au stylisme particulier que le duo français a déposée en France en 2008 et dans l’Union européenne en 2014.

La ressemblance est telle que de nombreux fans ont d’ailleurs cru à une collaboration entre le chanteur canadien et le groupe français. Ce dernier l’a donc interpelé immédiatement sur le sujet, ne suscitant aucune réaction de sa part. L’album est depuis sorti, le 19 mars dernier.

Les avocats des Parisiens ont passé la vitesse supérieure et envoyé l’équivalent anglo-saxon d’une lettre de mise en demeure au clan de Justin Bieber. Le magazine Rolling Stone a révélé les éléments suivants de la lettre «Votre utilisation de la marque est illégale. Vous n’avez pas reçu la permission de Justice d’utiliser la marque. De plus, le travail de Bieber n’est en aucun cas affilié à, soutenu par, ou sponsorisé par Justice. Une telle utilisation de la marque est non seulement illégale, mais susceptible de tromper et de confondre les consommateurs». Ce qui est encore plus perturbant est que l’équipe du chanteur canadien aurait contacté le concepteur du logo du groupe français en avril 2020, sans donner suite.

Source : Le Figaro le 23/03/2021