Dans la même veine que Le plus bel endroit du monde est ici, ce roman partiellement épistolaire est un “feel-good book”.

Jean-Luc, galeriste germanopratin, a tendance à multiplier les conquêtes féminines. Jusqu’au jour où il recevra une merveilleuse lettre d’amour… anonyme. S’en suit une chasse au trésor dans Paris pour retrouver son mystérieux auteur. Quand l’amour est plus proche qu’on ne le pense…

220 pages – Editions Héloïse d’Ormesson – 17€