Pendant la guerre de Sécession, un soldat blessé (Colin Farrell) est recueilli dans un pensionnat de jeunes filles (parmi lesquelles on retrouve Kirsten Dunst et Elle Fanning), dirigé par miss Martha (Nicole Kidman). Les pulsions du soldat vont chercher à s’exprimer dans cette atmosphère 100% féminine où les jeunes femmes, tous âges confondus, vont chacune à leur façon entrer dans un jeu de séduction avec le convalescent.

Le roman de Thomas P. Cullinan avait déjà été adapté par Don Siegel en 1971 avec Clint Eastwood. Cette adaptation de Sofia Coppola baigne dans une atmosphère moite du Sud, à la lumière des chandelles, semant le doute sur l’identité de la victime et du bourreau.

Comme toujours la réalisation de Sofia Coppola est léchée, dans un univers féminin qui n’est pas sans rappeler celui de  “Virgin Suicides”. Encore une belle interprétation de Nicole Kidman dont 2017 était définitivement l’année. Néanmoins j’ai été plutôt déçue, je n’ai pas réussie à être emportée par le film malgré la photographie et les costumes. Un thriller tendance psychologique dans lequel Kirsten Dunst est loin de faire des étincelles.