Réalisée par Scott Frank, cette mini-série disponible sur Netlfix est produite par Steven Soderbergh.

Servie par un beau casting, elle renouvelle un peu le genre du western. Dans a veine des séries “Deadwood” ou “Hell on Wheels”, la différence se fait sur la population : la série se déroule dans la petite ville du Nouveau Mexique de La Belle, ville minière où, suite à un coup de grisou, 83 hommes ont été tués, décimant ainsi la population. Ne demeurent que le sherif qui perd la vue, son jeune adjoint, l’épicier et barman du saloon. Mais cela est sans compter toutes les femmes, veuves ou ex-prostituées désormais désœuvrées. L’une d’elle est d’ailleurs devenue l’institutrice, tandis que la sœur du shérif a revêtu définitivement des habits d’homme.

S’ils ont trouvé un semblant d’équilibre, il va être mis en péril par l’arrivée d’un homme en cavale , Roy Goode (Jack O’Connell), qui fuit depuis qu’il a dérobé un butin à son ancien associé / gourou / père de substitution, le terrifiant Frank Griffin (Jeff Daniels), toujours accompagné de sa horde de 30 hommes sans foi ni loi. Roy sera accueilli et caché par une veuve bien indépendante, incarnée par Michelle Dockery, excellente dans ce rôle aux antipodes de celui de Lady Mary dans “Downtown Abbey”.

La série a toutes les composantes que l’on peut attendre de ce genre, avec une photographie très léchée et une vision novatrice du western, qui met les femmes au premier plan.

La fin peut laisser la porte ouverte à une seconde saison, espérons donc que la série poursuive son chemin !