Dix ans après son excellente interprétation dans la mini-série HBO “Mildred Pierce” de Todds Haynes, qui lui avait valu un Emmy Award et un Golden Globe, Kate Winslet était de retour en 2021 pour une nouvelle mini-série : “Mare Of Easttown”, toujours sur HBO.

Dans ces sept épisodes réalisés par Craig Zobel, l’actrice incarne Mare Sheehan : ex-championne de basketball au lycée, divorcée, jeune grand-mère et détective dans une petite ville de Pennsylvanie. Quand une jeune fille est retrouvée morte dans les bois, Mare va devoir sortir de sa torpeur pour comprendre ce qui a pu se passer, et s’il existe un lien avec des disparitions.

Cette série créée par Brad Ingelsby est un excellent polar : les rebondissements sont multiples, le suspens : total. Mais la richesse de cette production tient également à son intensité dramatique, véritable réflexion sur le poids des tragédies du passé et du cercle familial. Elle a d’ailleurs été décrite par la chaîne comme “l’exploration du côté obscur d’une communauté et l’examen authentique de la façon dont une famille et les tragédies passées peuvent définir notre présent.” Les personnages principaux sont tous mis à mal, poussés dans leurs derniers retranchements, avec parfois des choix impossibles à réaliser.

Kate Winslet y interprète un rôle féminin fort qui masque aussi de nombreuses blessures. L’actrice n’a pas hésité à se mettre en risque en acceptant ce rôle d’anti-héroïne, qu’elle a peaufiné en suivant des policiers dans leur quotidien et en apprenant l’accent local.

Cette série n’est d’ailleurs pas sans rappeler les atmosphères et personnages vus dans les excellentes séries scandinaves “The Killing” et “The Bridge”, qui sont également portés par des personnages féminins tourmentés qui évoluent sur une corde raide, luttant sans cesse pour ne pas exploser ou plonger.

Kate Winslet a remporté de nouveau un Emmy Award et un Golden Globe de la Meilleur actrice dans une mini-série pour ce rôle.

Disponible sur OCS depuis le 19 avril 2021, sur Canal + dès le 20 janvier 2022