Le [séduisant] Joël Dicker revient avec Le livre des Baltimore, deuxième opus de sa trilogie, après La vérité sur l’Affaire Harry Québert.

On retrouve Marcus Goldman, grand écrivain, qui décide d’écrire cette fois un livre sur ses cousins de Baltimore. Leur “gang” a constitué un point d’encrage tout au long de son enfance puis de son adolescence, jusqu’au Drame. Il est tout à la fois question d’amitié, des amours, des secrets de famille, du poid des apparences…

Aussi difficile à poser que son oeuvre précédente, ce récit est aussi la preuve supplémentaire, s’il en fallait une, des formidables talents de conteur de Joël Dicker.

 

477 pages – de Fallois – 22 €

Aurora, Etats-Unis, 1975 : la jeune Noa Kellergan, 15 ans, disparaît. La dernière fois qu’elle a été vue, elle était blessée, suivie par un homme dans la forêt.

2008 : l’écrivain Marcus Goldman, auteur d’un best-seller, est en panne d’inspiration. Il vient se ressourcer chez son mentor et ami, Harry Québert, grand écrivain installé à Aurora.

Le jeune auteur suisse Joël Dicker, signe avec ce deuxième livre un fabuleux roman / thriller. Son style fluide et élégant sert une intrigue pleine de rebondissements et une construction brillamment menée.

Il a reçu le Grand Prix du roman de l’ Académie française et le Prix Goncourt des lycéens 2012.

A lire absolument !

Son troisième livre, “Le livre des Baltimore”, vient de paraître, et est la suite de ce premier opus.

 

857 pages – De Fallois – 9,20 €