Présenté en avant-première lors du Festival du Cinéma Américain de Deauville, un drame inspiré de faits réels réalisé par Niki Caro.

A l’aube de la second Guerre mondiale, à Varsovie, un couple propriétaire d’un zoo (Jessica Chastain) voit sa propriété détruite par les bombardements, les animaux tués et les infrastructures, passées sous contrôle allemand, notamment de Lutz, incarné par Daniel Brühl (“Good Bye Lenin”)
Pour maintenir le zoo en activité, ils vont élever des cochons afin de nourrir les troupes allemandes, mais pas seulement. Cela leur permettra aussi de cacher des Juifs du guetto de Varsovie.

Un drame bien réalisé, servi par les interprétations de Jessica Casting et Daniel Brühl, d’autant plus saisissant qu’il est inspiré de faits réels.

 

Le festival a débuté hier après-midi par un hommage rendu à l’actrice Jessica Chastain, présente à cette occasion sur les Planches pour l’inauguration d’une cabine à son nom.

Elle est une actrice incontournable dans le nouveau cinéma américain.

La ville de Deauville lui avait déjà décerné en 2011 le prix du “Nouvel Hollywood”, festival durant lequel deux films dans lesquels elle joue étaient à l’honneur: La Couleur des Sentiments, film d’ouverture ainsi que Take Shelter, qui remporta le Grand Prix du Festival de Deauville.En 2012, le festival l’a retrouvé dans “Des hommes sans loi”.

Cette année, le film The Disappearance of Eleanor Rigby: Them était projeté en avant-première.

Nous la retrouverons aussi dans A Most Violent Year de J.C. Chandor, réalisateur de All is Lost qui a remporté l’an dernier le Prix du Jury au Festival de Deauville 2013.

Jessica Chastain, au sourire incroyablement lumineux, s’est livrée très volontiers à une longue signature d’autographes sur les Planches après l’inauguration de sa cabine.

Jessica Chastain sur les Planches, lors de l'inauguration d'une cabine à son nom

Jessica Chastain sur les Planches, lors de l’inauguration d’une cabine à son nom                 © Anne-Sophie Rivereau