Rohena Gera présentait au 32è Festival du Film de Cabourg son premier long métrage intitulé “Monsieur”, l’histoire d’une jeune veuve indienne, Ratna, qui a grandi dans un village et travaille à Mumbaï comme servante chez un jeune homme aisé, Ashwin, afin d’envoyer de l’argent à sa jeune soeur pour ses études. Quand le mariage de son employeur est annulé, leur relation va peu à peu évoluer.

Le film se déroule en grande partie dans l’appartement dans lequel Ratna travaille, jouant ainsi le rôle d’une troisième personne à part entière. Le lieu est à la fois témoin et acteur de la relation qui se noue entre eux. La jeune femme tente de poursuivre ses rêves, devenir styliste, tout en faisant face à des obligations: envoyer de l’argent à sa soeur mais également à sa belle-famille. Ashwin, bien qu’issu d’une faille aisée, ne semble pas considérer les différences de classe comme immuables et la soutient dans ses espoirs.

Rohena Gera présente au Festival de Cabourg

La réalisatrice, formée aux Etats-Unis, est avant tout scénariste. Elle a également réalisé des documentaires, mais “Monsieur” est sa première fiction. Les acteurs ne sont étrangement pas très connus en Inde, et poursuivent une carrière dans le cinéma indépendant à l’international. Et pourtant quel talent, ils portent le film plein de sensibilité sans jamais tomber dans la facilité.

“Monsieur” était présenté à la Semaine de la Critique au dernier Festival de Cannes. A Cabourg il a été récompensé du Prix du Public, véritable coup de coeur des spectateurs.