Katherine Powell (Helen Mirren) est colonel dans l’armée américaine. Elle souhaite mener une action afin de capturer des terroristes localisés à Nairobi. Les services secrets sur place retransmettent des images laissant penser qu’ils préparent une attaque terroriste imminente. Il faut donc agir au plus vite, et un pilote de drone sur une base américaine se tient prêt à lancer le tir, jusqu’à ce qu’il voit une petite fille dans la zone ciblée. Plusieurs nations sont impliquées dans cette opération secrète, une décision doit être prise.

 

Thriller au suspens maintenu jusqu’à la dernière minute, réflexion sur la gestion politique des situations de crise, implication des nouvelles technologies utilisées par l’armée, Gavin Hood (X-Men Origins Wolverine) réalise ici un excellent film, servi par deux grands acteurs, Helen Mirren et Alan Rickman (décédé peu de temps après).

Le film était présenté en avant-première au dernier Festival de Deauville

A voir !

 

Après My week with Marilyn, Simon Curtis adapte ici une histoire inspirée d’un fait réel: Maria Altman (Helen Mirren), issue de l’aristocratie Autrichienne et juive, vie désormais en Californie. Elle était la nièce d’Adele Bloch-Bauer, modèle de Klimt pour le célèbre portrait éponyme.

Au décès de sa sœur, elle décide de faire une demande en restitution auprès du Musée du Belvédère de Vienne où est exposée l’oeuvre, ainsi que d’autres ayant appartenu à sa famille et volées par les Nazis pendant la Guerre. Elle s’en remet à un jeune avocat (Ryan Reynolds), fils d’une de ses amies. A Vienne, ils seront aidés par un journaliste, incarné par Daniel Brühl (Good bye Lenine)

Le film se partage entre flashbacks durant la guerre, dans lesquels la jeune Maria est excellemment interprétée par Tatiana Maslany.

Le réalisateur parvient à éviter le pathos, et le film de guerre.

Ce film est enfin l’occasion d’une magnifique (re)découverte architecturale de Vienne, portée par la bande originale composée par Hans Zimmer.

Pour l’anedocte, vous retrouverez également dans le casting Charles Dance (Game of Thrones), Katie Holmes, qui incarne l’épouse de l’avocat, et Elizabeth McGovern (Downtown Abbey).

Helen Mirren, présente lors du 40ème Festival du Cinéma Américain de Deauville © Anne-Sophie Rivereau

Si vous aviez aimé Le Chocolat du réalisateur suédois Lasse Halström avec Juliette Binoche et Johnny Depp, il vous faut à tout prix aller voir Les Recettes du Bonheur

Papa, un restaurateur de Mumbaï, quitte son pays avec ses enfants après un tragique événement. Parmi eux, Hassan (Manish Dayal), qui a appris la cuisine auprès de sa mère. La famille décide de partir s’installer en Europe. Ils seront “choisis” par un petit village du sud de la France, Saint-Antonin. Ils y ouvrent un restaurant indien la “Maison Mumbaï”, face à leur principal concurrent, le restaurant “Le Saule Pleureur”, une étoile au Michelin, tenu par Madame Mallory (Helen Mirren), dont la sous-chef Marguerite est incarnée par Charlotte Le Bon. La guerre est ouverte, et le Maire du village, interprété par Michel Blanc, n’en perdra pas une miette…

Le film vous emporte dans un tourbillon! Grande(s) cuisine(s) et scènes cocaces sont au rendez-vous. Un petit clin d’œil dans le film au rôle d’Helen Mirren dans The Queen, qui lui avait valu un Oscar de la Meilleure Actrice en 2007.

A la fin de la projection ce soir, standing ovation pour l’équipe du film: un acteur à suivre, le jeune et séduisant américain Manish Dayal, et la fabuleuse Helen Mirren, rayonnante, qui a improvisé une petite danse sur la musique punjabi du générique de fin.

On peine à comprendre qu’elle n’aie pas réussi une carrière d’actrice française à l’instar de Kristin Scott Thomas et Charlotte Rempling. Elle a pourtant vécu 30 ans en France dans cette attente et espère que “ce rôle [sera] un premier pas dans cette direction. C’est tout le mal que l’on nous souhaite.

Lasse Halström aime la cuisine, et aime la France! Prouvons lui qu’elle le lui rend bien: rendez-vous dans les salles le 10 septembre.

Avant-Première "Les Recettes du Bonheur" en présence de l'équipe du film Manish Dayal, Charlotte Le Bon et Helen Mirren

Avant-Première “Les Recettes du Bonheur” en présence de l’équipe du film                                                                                  Manish Dayal, Charlotte Le Bon et Helen Mirren                     © Anne-Sophie Rivereau