Maggie (Greta Gerwig), universitaire, trentenaire célibataire, se sent prête à avoir un enfant. A défaut de compagnon, elle trouve un donneur pour une insémination artificielle. Le jour où celle-ci doit avoir lieu, elle fait la rencontre de John (Ethan Hawke), écrivain mal dans son mariage avec l’angoissée Georgette (Julianne Moore).

Rebecca  Miller a choisi des acteurs expérimentés et sobres pour interpréter cette comédie tout en finesse sur les relations de couple. Loin des films habituels sur le sujet, la réalisatrice des “Vies privées de Pippa Lee” évite les scènes convenues pour nous proposer une nouvelle vision des choses, plus subtile et plus réfléchie. Plus proche de Woody Allen que de Bridget Jones.

A découvrir

Chet Baker (Ethan Hawke), le grand trompettiste de jazz des années 1960, se voit proposer un rôle dans un film qui lui est consacré. Il fera la connaissance sur le tournage de Jane, qui tentera de le guérir de ses démons. Tâche difficile depuis son passage à tabac un soir: la mâchoire fracturée, on lui explique qu’il ne pourra plus jamais jouer.

Il s’agit du deuxième long métrage de Robert Budreau, servi par la bonne interprétation des acteurs principaux, qui ne parvient cependant pas à compenser la réalisation parfois maladroite.