Après un accident de cheval, Brady, étoile montante du rodéo dans l’Ouest américain, apprend qu’il ne pourra plus faire de compétitions. Il va devoir trouver un nouveau sens à sa vie, qui tournait jusque là toute entière autour de sa passion. Ce cheminement sera une quête identitaire pour ce dur à cuire qui va devoir trouver de nouvelles façons de se révéler.

La réalisatrice Chloé Zhao a reçu pour ce long métrage l’Art Cinéma Award à la Quinzaine des Réalisateurs et le Grand Prix à la 43ème édition du Festival du Cinéma Américain de Deauville, festival auquel elle avait présenté son premier film “Les chansons que mes frères m’ont apprises” en 2015

Mon avis:

“The Rider” n’aurait pas été mon Grand Prix du Festival 2018. Mais c’est bien long métrage parfaitement représentatif du cinéma indépendant que l’on aime découvrir chaque année à cette occasion. Les grands espaces, la souffrance physique et mentale du héros et de ses proches, le cheminement psychologique pour se réinventer, tout est parfaitement rendu par la réalisation, mais aussi et surtout par les “acteurs” : car l’interprète de Brady incarne en fait son propose rôle, à l’instar des autres membres de sa famille Jandreau, Tim et Lilly. Bouleversant.

En salles le 28 mars 2018