La réalisatrice Sophie Barthes, franco-américaine, a eu pleinement conscience de s’attaquer à un monument quand elle a reçu le scénario. Le roman de Flaubert a en effet déjà été adapté au cinéma par Chabrol et Minelli, pour ne citer qu’eux. Elle explique que c’est d’ailleurs pour éviter de trop se mesurer à ces Grands qu’elle a choisi de tourner le film en anglais, tout en insérant quelques répliques en français. Elle souhaitait également permettre une plus grande distribution aux États-Unis.

Elle est parvenue à éviter l’écueil d’une surperproduction hollywoodienne. Subtilité et délicatesse semblent avoir été ses maîtres mots. Le casting est impressionnant: Mia Wasikowska interprète Emma avec une juste dose de modernité. On retrouve également Rhys Evans dans le rôle du commerçant Lheureux, Ezra Miller en clerc de notaire et…. Laura Carmichael (Lady Edith dans Downtown Abbey) en servante d’Emma.

Ont collaboré à ce film le compositeur Evgeni Galperine et la costumière Valérie Ronchoux. Cette dernière a expliqué que les tenues splendides “racontent chacune une histoire et traduisent un état psychologique, devenant ainsi un élément de dramaturgie à part entière”.

Le tournage a eu lieu non pas en Normandie mais dans le Perche, qui offre de magnifiques lumières et une architecture minérale, “métaphore de son état d’esprit”.