Bien que peu connu de nom, Jeffrey Eugenides est l’auteur du livre Virgin Suicides, adapté au cinéma par Sofia Coppola, ainsi que de Middlesex, Prix Pulitzer.

La quatrième de couverture nous explique qu’il s’agit d’un triangle amoureux, que le sujet principal en serait le passage à l’âge adulte.

Personnellement je trouve cela extrêmement réducteur ! Si la base de ce gros roman est en effet un triangle amoureux entre deux garçons et une fille que nous suivons de la fin du lycée à la fin de leurs études supérieures, l’auteur les utilise également afin de développer avec force détails des sujets aussi divers et passionnant que la littérature victorienne, la déconstruction, la théologie ou encore la maniaco-dépression.

“C’était la stupidité des gens normaux. C’était la stupidité des gens beaux et heureux, de tous ceux qui obtenaient ce qu’ils voulaient de la vie et en devenaient quelconques.”

Ne vous laissez pas décourager par la taille de ce livre, il est brillant et une fois commencé, vous ne parviendrez plus à vous arrêter.

Un grand livre !

552 pages – Editions de l’Olivier – 24 €