Hier soir était projeté en avant-première la projection du film La PROMESSE de Terry George (Hotel Rwanda) avec Charlotte Le Bon, membre également du jury du Festival du Cinéma Américain de Deauville cette année
Drame sentimental pendant le génocide arménien durant la première Guerre mondiale, ce long métrage a le mérite de faire connaître à un large public ce qu’il s’est passé à cette époque dans l’ancien Empire Ottoman.
Néanmoins les nombreuses imperfections du film peuvent atténuer le message véhiculé : jeu poussif voire niais de certains des acteurs principaux dans la première moitié du film, “posters geants” en guise de décors, scènes mièvres, cascades laissant à désirer…
L’horreur de la réalité prend le pas sur tout cela dans la dernière demie-heure du film. A l’issue de la projection le film a ainsi été ovationné.