Mardi 5 septembre au Festival du Cinéma Américain, sous une chaleur estivale, une belle journée de cinéma avec ceux beaux films présentés en compétition, dont au moins l’un des deux repartira probablement avec un prix !

Les changements de vie étaient à l’honneur, avec tout d’abord DOWN WITH THE KING, second long métrage du réalisateur Diego Ongaro avec le rappeur Freddie Gibbs dans son premier rôle très prometteur au cinéma. Le film est tourné dans la région de résidence du réalisateur, le Massachusetts, et raconte l’histoire d’un rappeur qui découvre la vie à la campagne et s’en éprend. Un film drôle et touchant que je vous recommande de voir.


Changement de vie toujours et musique encore l’après-midi avec POTATO DREAMS OF AMERICA en présence des acteurs dont Léa DeLaria (Orange is the new Black). Une comédie dramatique, musicale, colorée et un peu déjantée qui décrit l’histoire autobiographique du réalisateur Wes Hurley : une femme russe (sa mère) qui, pour quitter son pays et offrir une vie meilleure à son fils surnommé “Potato”, va épouser un américain “par correspondance”. Un long métrage écrit dix ans auparavant et qui a emporté le public présent hier.

L’équipe du film “Potato dreams of America” © Deauville, on t’aime !

Parce que l’on ne peut pas gagner à tous les coups, cette belle journée de cinéma est retombée comme un soufflé avec la projection le soir en avant-première mondiale de INEXORABLE de Fabrice Du Welz avec Benoît Poelvoorde et Mélanie Doutey, en présence d’une partie de l’équipe du film. Un thriller hélas très décevant.

L’équipe du film “Inexorable” © Deauville, on t’aime !