“COLD WAR” est une petite merveille du réalisateur polonais Pavel Pawlikowski qui avait remporté l’Oscar du meilleur fil étranger en 2013 pour “Ida”. Le long métrage, également tourné en noir-et-blanc et en format quasi-carré en 1.33, est un drame qui se déroule durant la Guerre froide. Une jeune chanteuse tombe amoureuse d’un musicien plus âgé. Faisant partie d’une troupe folklorique, ils parcourront l’Europe, de la Pologne stalinienne au Paris bohème. Leur passion souffrira de cette époque tourmentée.

Les choix de mise en scène concourent à retranscrire l’atmosphère qui devait être celle de l’époque, dans une Pologne détruite. Le réalisateur a tout d’abord choisi de nouveau le noir et blanc, comme pour “Ida”, car il n’envisageait pas de pouvoir trouver les couleurs pouvant s’appliquer à cette époque et ces circonstances. Si l’Amérique des années 1950 par exemple est saturée de couleurs vives, les dégradés de gris semblent eux plus adaptés à la Guerre froide.

Le film n’aurait pas la même portée sans le duo d’acteurs Joanna Kulig / Tomasz Kot. L’actrice, qui avait déjà incarné le rôle principal dans “Ida”, apporte ici une sensualité troublante.

La musique joue un rôle à part entière, véritable troisième acteur qui unie les personnages Zula et Wiktor. La troupe dont ils font partie a de plus réellement existé : il s’agit de Marowsze, fondée pendant la guerre et toujours en activité. Les scènes de chants et de danses folkloriques sont transcendantes. Et cela est notamment due à la profondeur de l’interprétation de l’actrice Joanna Kulig, élevée au milieu de la musique et du chant, et qui gagna à 15 ans l’équivalent de l’émission “The Voice”. Et pour donner “un côté à vif à son personnage”, elle dit s’être inspirée d’Amy Winehouse. 
La sensibilité exacerbée conduisant parfois à l’autodestruction peuvent effectivement rappeler la regrettée chanteuse.

La romance au centre de ce drame est très autobiographique, le réalisateur relate en effet la relation tumultueuse de ses parents. La passion n’est amoureuse n’est pas toujours compatible avec une vie commune épanouie. Et ce thème est l’un des fils conducteurs, Zula et Wiktor ne peuvent pas vivre longtemps séparés, mais ne parviennent pas non plus à supporter leur quotidien ensemble.

“Cold War” a été nommé aux Oscars, aux Bafta, aux Césars, au Festival du Film de Cabourg, et a remporté le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes, le Goya 2019 du Meilleur film et 5 European Film Awards qui ont récompensé tant la réalisation que les interprétations Joanna Kulig et Tomasz Kot.

Bande annonce : http://www.allocine.fr/…/player_gen_cmedia=19579317&cfilm=2…