Dans un quartier défavorisé au Texas, Kris (Amber Havard) est une adolescente qui vit avec sa grand-mère et sa petite sœur tandis que sa mère est en prison. Après une infraction chez son voisin Abe (Rob Morgan IV) -champion de rodéo vieillissant et seul- elle doit faire des travaux chez lui pour réparer ses torts. Un lien particulier va se nouer entre eux, elle habituée à prendre soin d’adultes, lui aimant transmettre ses connaissances sur le rodéo à des jeunes gens.

Le thème des champions de rodéo revient régulièrement dans les thèmes abordés par le cinéma indépendant américain, l’on pense notamment à The Rider de Chloé Zhao, Grand Prix au Festival de Deauville 2017. L’approche ici est néanmoins différente, rappelant par moment “L’Homme qui murmurait à l’oreille des Chevaux”, tant dans le rapport de l’homme à l’animal, mais également entre cet homme usé et esseulé, qui se prend d’affection pour une jeune fille en difficulté.

Une superbe première réalisation d’Annie Silverstein, qui a valu à la réalisatrice au Festival de Deauville le Grand Prix, le prix Fondation Louis Roederer de la révélation et le prix de la critique. Son premier long métrage était également présentée à Cannes dans la catégorie Un Certain Regard. La réalisatrice avait remporté le Premier Prix de la Cinéfondation en 2014 pour “Skunk”.