Etait projeté en avant-première 47 METERS DOWN de Johannes Roberts au 43ème Festival du Cinéma Américain de Deauville
Le film commence comme un énième “navet” sur des requins : 2 sœurs partent en vacances au Mexique, rencontrent 2 beaux locaux qui leur propose de plonger dans une cage au milieux des requins. On sait déjà que cela va mal tourner, que ce début idyllique sera de courte durée.
Et pourtant, passé ce démarrage éculé, on se prend au jeu. Une très bonne réalisation qui nous mène par le bout du nez, faisant oublier ses préjugés, on tremble et sursaute.
J’étais la première à dire que l’on ne fera jamais mieux dans le genre que Les Dents de la Mer, mais le réalisateur s’en sort ici très honorablement !